Lemasdelolivine

Marche à l’ombre

Marche à l'ombrePourquoi «Marche à l’ombre» a-t-il été un tel succès au cinéma et pourquoi le film devient-il un tel événement en vidéo ? La réponse est simple… «Marche à l’ombre» correspond à une demande du public aujourd’hui. Rarement comédie a aussi bien cerné les mentalités, les aspirations, les désarrois et le langage des années 80. Ces deux paumés «trentenaires», héros du film, rêvent de se réinsérer dans le monde du travail et le quotidien tranquille sans abandonner ce qui leur tient le plus à cœur au monde : la musique. Courant après un copain à combine miracle, ils tombent de galères en coups foireux, de squats expulsés par les CRS en couloirs de métro rackettés par une véritable mafia de la «manche». Mais ces abonnés à l’échec n’en ont pas moins le moral. Ils vivent dans l’amitié et même l’amour. Par leur façon de s’exprimer et de s’assumer, à l’aise et jusqu’au bout leurs «conneries», ils montrent un humour à la fois désabusé et lucide, triste et tonifiant. Il y a un côté typhon-tendresse dans «Marche à l’ombre» qui ne pouvait que plaire en cette période de pessimisme économique et de chômage. Mais il ne faut surtout pas croire que Michel Blanc joue les opportunistes. Bien au contraire ! Il appartient à cette génération et baigne dans la même culture populaire qu’elle, mais il exprime avec une virtuosité unique ce «mal dans sa peau» face aux autres, à la société, aux filles, à l’avenir, etc. On l’a souvent dit : Blanc est un fabuleux dialoguiste. Les répliques de «Marche à l’ombre» font tilt à tout coup. Mais c’est aussi un étonnant «situationniste»… comprendre par là qu’il a le sens des situations fortes par leur environnement. Il fourre sa caméra là où les autres professionnels du rire évitent de mettre la leur. Loin des sentiers battus et des clichés «boulevardiers». Dans une réalité trop réelle pour ne pas être originale. A partir de là, peu importe si l’intrigue n’est pas aussi structurée qu’elle le devrait… Dans un tel paquet-cadeau, les comédiens (Blanc, Lanvin et même Sophie Duez qui sort joliment son épingle du jeu, écrasée entre les deux stars !) ne peuvent qu’être bons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>